Déco

Penzum

Atelier 3 + 1 - Josef Nadj / Joëlle Léandre

France

Retour à la page spectacles Spectacles 2017
Création 2017 - 1ère en France Tout public | Performance de danse et musique

La rencontre d’un danseur-chorégraphe exigeant et passionné et d’une musicienne iconoclaste qui n’est jamais aussi heureuse que lorsqu’elle fait exploser les carcans...

Sur scène, deux tables et un tableau de papier blanc sur lequel dessiner. Une contrebassiste, un masque africain posé sur la figure, fait face à un personnage dont le masque en aluminium représente le visage d’une femme...

Hommage au poète hongrois Jozsef Attila (1905-1937), Penzum réunit le danseur-chorégraphe Josef Nadj et la contrebassiste Joëlle Léandre (bien connue de la scène jazz et musique contemporaine). La performance raconte l’amour (non partagé) que le poète, schizophrène, éprouvait pour sa psychothérapeute Flora Kozmut, à travers les lettres qu’elle l’obligeait à écrire dans le cadre de sa thérapie. Désespéré, il finira par se suicider. Petite forme scénique, Penzum mêle finement danse et musique et invite un troisième partenaire : le dessin au charbon. Parés de masques et de costumes se jouant des identités sexuelles des performers, les corps deviennent matière dansante et picturale. L’improvisation libre trouve ici sa pleine expression ; avec ce qu’elle suppose d’unique et d’instantané, d’imprévisible et d’irréparable. Avec aussi ce qu’elle requiert d’écoute et de disponibilité, d’ouverture à l’autre.

Première production de la nouvelle compagnie de Josef Nadj (qui vient de quitter le CCN d’Orléans), Penzum sera créé à MIMOS.

Atelier 3 + 1 - Josef Nadj

Appréhender la danse, avant tout, comme un lieu de rencontre... Au-delà de son activité de chorégraphe, Josef Nadj est un artiste sans frontière ni barrière. Danseur mais aussi plasticien et photographe, il pose un regard poétique et passionné sur l’humanité, toujours à la recherche de nouvelles formes. Son approche, novatrice et insolente, l’impose dans les années 1980 comme un pionnier de la danse contemporaine. En trente ans de carrière, du Canard pékinois (1987) à Penzum (2017), il a creusé le sillon d’une chorégraphie exigeante et passionnée où alternent gravité et compassion, humour et profondeur.

Fondateur et longtemps directeur du Centre chorégraphique national d’Orléans (1995 à 2016), il vient de créer la compagnie Atelier 3+1, au sein de laquelle il entend replacer le travail plastique au coeur du travail scénique et corporel. Penzum, conçue avec la contrebassiste Joëlle Léandre, est sa première production.

Pour obtenir les codes d'accès, contactez-nous à cette adresse.