Un festival / une équipe

 

Cette 39ème édition de Mimos, festival des Arts du Geste de Périgueux, affirme ses nouvelles couleurs et sa volonté de réunir des publics de toutes générations, du 6 au 10 juillet 2022, dans les théâtres et les rues de la ville. L’enjeu de se retrouver, de réinvestir les espaces publics et de faire corps, voilà ce qui nous anime avant tout : mettre la ville en fête en célébrant l’esthétique qui compose aujourd’hui l’identité de Périgueux à travers un in et un off qui offriront près de 150 représentations sur cinq jours.

C’est avec une proposition d’une ambition exceptionnelle que nous ouvrirons le bal : Horizon, création circassienne in situ orchestrée par Raphaëlle Boitel (Compagnie L’Oublié(e)). Ce spectacle, fruit d’une coopération entre plusieurs acteurs culturels et institutionnels, s’inscrira dans et sur la Cathédrale Saint-Front, monument emblématique de la Ville. Circassiens, free runners et acrobates urbains, investiront l’intérieur de la cathédrale puis les toits byzantins de cet exceptionnel édifice pour un rendez-vous offert aux spectateurs, tous les soirs du festival. Revisiter la majesté de ce monument historique, classé au Patrimoine mondial, en proposant une forme qui allie culture urbaine et patrimoine religieux, nous apparait comme le symbole d’un dialogue vital à entretenir entre les générations.

Cette édition sera par ailleurs traversée par le regard de quatre dessinateurs qui viendront alimenter chaque jour une exposition work in progress, proposée au Village du Festival, espace de rencontre et d’échange ouvert à tous.
Leur mission sera de raconter le festival comme ils le vivent, l’entendent, au détour d’un spectacle, d’un montage technique, d’un regard volé sur une situation… Cette rencontre entre les arts graphiques et les arts scéniques traversera en filigrane les spectacles de cette édition. Elle s’incarnera aussi sous la forme d’un état de la recherche, fruit d’échanges menés régulièrement cette saison entre la compagnie de théâtre gestuel associée à L’Odyssée, la Cie Troisième Génération et la Cie Ouïe/Dire, qui mêle créations à entendre et gestes plastiques. Ce laboratoire, rêvé et réalisé avec la participation de la Cité Internationale de la Bande-Dessinée et de l’Image d’Angoulême, illustre là-aussi cette intention de construire des ponts entre les pratiques, pour un festival au visage renouvelé, fort et fier de son histoire.

Cette édition est dédiée à la mémoire de Peter Bu, directeur de Mimos de 1987 à 2002.

Nathalie Élain,
Directrice de L’Odyssée