Déco

Icy-Plage

Cie Kartoffeln

France (13)

Retour à la page spectacles Spectacles 2019
Tout public | Théâtre gestuel


Coquillages et crustacés... Un spectacle décalé et burlesque qui décrypte nos petites habitudes à la plage : bronzette, enfilage de maillots de bain en toute discrétion (ou pas), parade de séduction en bikini...

Icy-plage

La plage est à la fois un lieu intime de plaisirs sensoriels (la chaleur du soleil et du sable, la fraîcheur de l’eau) mais aussi un espace souvent très fréquenté et régi par de multiples rituels, postures et règles de décence.
Découverte dans le OFF de MIMOS 2007 (Mon ange-gardien), la Cie Kartoffeln revient dans le IN avec Icy-Plage. En une succession de courtes scènes, elle s’amuse à décrypter nos petites habitudes à la plage : bronzette, enfilage de maillot de bain, parade de séduction en bikini… Issus de l’observation des codes sur le sable blond (si différents des autres lieux publics), postures et gestes sont décomposés et réorganisés pour en faire ressortir leur potentiel comique et/ou chorégraphique. Ce travail de décalage sur les gestes est combiné à la manipulation d’objets (serviettes, bouées gonflables, mannequin de vitrine…), objets qui, le plus souvent, sont moteurs du mouvement. Jazz, tango, rock, sirtaki… à chaque saynète son rythme et son atmosphère ; à découvrir avec ou sans crème solaire...

Cie Kartoffeln

Depuis sa création en 1995, la Cie Kartoffeln (pommes de terre en allemand), dirigée depuis 2007 par Denis Barré, milite pour un théâtre ouvert à tous, qui (ré)suscite la créativité de chacun. Au début, le collectif marseillais investit des immeubles et propose du théâtre à tous les étages, lors de soirées déambulatoires. Puis, il élargit ses interventions à des lieux non dévoués au spectacle, en intérieur comme en extérieur : son terrain de jeu est sans limite. Il se saisit de nos territoires et de notre culture commune pour en donner un regard poétique ; s’attache aux questions sociales – nos lignes de fractures, nos blessures intimes – pour en extraire leur potentiel de liberté. La compagnie se constitue ainsi un répertoire de formes légères et adaptables ; ce qui lui permet de toucher des publics et des territoires parfois isolés de l’offre culturelle. Mais pourquoi donc Kartoffeln ? Parce que ça fait plus distingué que « Les patates ». Parce que la compagnie a été fondée dans la solitude des champs teutons. Parce que ça se cuisine de mille et une façon. Parce que ça ne mange pas de pain. Parce que tout le monde aime ça...

Viens découvrir le site de la compagnie !